Robin Hood Sports

Ce sympathique vélo anglais de la marque Robin Hood Sports, à bien faillit finir de parcourir les routes de France, si je n’étais passé par là, un soir d’hiver où sa propriétaire l’avait déposé sur le trottoir avec d’autres encombrants de type vieilles planches et sèche linge déglingué, et si le cœur plein d’audace je n’avais osé lui demandé gentiment si je pouvais le prendre et qu’avec regrets elle m’avais répondu : « il ne roule plus de toute façon »…

Content de moi ;) je prenais cette belle acquisition sous le bras, ou plus exactement à bout de bras, puisque que j’étais déjà en vélo. Je ne vous parlerai pas ici de l’art ancestral et téméraire de rouler avec deux vélo en même temps, mais le retour fut assez rapide car je n’étais pas loin de la maison. Première constatation en roulant, au delà des pneus super usés et dégonflés (un seul était crevé! ) parfaitement visibles, le guidon ne tourne pas, ça grince de partout, les pédales sont grippées, etc.

garde boue robin hood sports

De retour au bercail je constate que le « grippage » est général, mais assez superficiel. Un peu d’huile de coude pour débloquer la potence, de l’huile tout court un peu partout et c’est déjà mieux.

robin hood sports cycle logo

Après quelques recherches sur le web je découvre que Robin Hood Sports est une sous-marque de Raleigh « Made in Nottingham » fondé en 1938 pour vendre des vélos à moindre cout pour une clientèle populaire. Il faut dire qu’à cette époque Raleigh produit 500000 vélos par an

sturmey archer 3 vitesses

Sur le forum tonton vélo j’apprends que le dérailleur 3 vitesses Sturmey Archer intégré au moyeu arrière est généralement gravé d’un numéro de série avec la dizaine de l’année. Pour le mien c’est 1960 donc probablement un Type SW 3-speed hub produit de 1954 à 1960. En théorie il y a aussi un numéro sur le cadre, mais je ne l’ai pas encore trouvé ! Bref un biclou de 50 ans voire plus.

Après l’achat de deux pneus neufs des Schwalbe à flancs blanc pour 36 euros ( j’aurais pu rouler avec les vieux pneus mais bon…) je pars sur ce nouveau joujou. Encore pas mal de travail en perspective pour que le roulage soit optimal. J’ai démonté les pédales et le moyeu avant, nettoyer et graisser les roulements et axes. Pour le moyeu arrière, malgré un super tutoriel trouvé sur tontonvélo, je n’ai pas encore osé le démonter. C’est un vrai boite de vitesse ce truc.

Bien qu’assez lourd, ce vélo est plutôt confortable pour se déplacer en ville. Il me reste à remonter les feux et porte bagage (qu’on ne voit pas sur les photos) puis une selle plus jolie et moins anachronique s’impose. Encore un peu de taf pour le finir proprement et ensuite une séance photo pour un prochain article. Je ne sais pas trop d’ailleurs quelle selle il avait à l’origine (une genre Brooks, j’imagine…mais en moins cher) , si vous avez des infos faites moi signe.

Correctif : en fait Robin Hood Cycle Co Ltd fut une marque de vélos rachetée par Raleigh en 1906 et non une sous marque fondée en 1938…Je continue mes recherches pour en savoir plus…

Mots-clefs : , , ,

Un commentaire sur “Robin Hood Sports”

  1. Vélodam' dit :

    Il faudra aussi ajouter un filet au crochet sur les flancs du garde-boue arrière … j’ai une petite idée pour le sujet !